Le choix de vacances de qualité et en toute sécurité : partir en colo

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Nous sommes à quelques jours des vacances d’été, près d’un million d’enfants vont partir en colonie de vacances.

Dans un contexte de crise économique le secteur des séjours éducatifs permet, entre autres, à beaucoup d’enfants de partir pour leurs seules vacances grâce au soutien financier des comités d’entreprise, des collectivités territoriales ou de la CNAF. Les familles, tout comme les financeurs, sont très sensibles au professionnalisme des acteurs et à la qualité des séjours proposés. C’est un secteur extrêmement réglementé, le nombre d’accidents y est très faible. Les organisateurs y sont soucieux de la sécurité et du bien-être des enfants comme de celui des équipes d’encadrement.

Depuis un an les parlementaires, députés et sénateurs, s’intéressent de plus en plus aux colonies de vacances. En juillet 2013, le rapport parlementaire Ménard a fait 21 propositions pour améliorer cette activité. En juin 2014, les sénateurs ont débattus du sujet. Dans le cadre des assises du Tourisme, un groupe de travail s’est consacré exclusivement aux départs des enfants en vacances collectives. Et le 10 juin 2014 la Ministre de la Jeunesse et des Sports a souhaité voir émerger des « colos innovantes » autour de 3 enjeux : la reconquête de la confiance des parents, affirmer explicitement les spécificités des colonies et construire un nouveau modèle fait de simplicité permettant l’accessibilité à des activités de loisirs de qualité et appuyé sur un projet pédagogique fort.

Si les trois enjeux relèvent de la compétence des organisateurs, le premier enjeu dépend cependant beaucoup de la politique de communication que mettra en œuvre le Ministère. On voit trop souvent à la télévision des reportages caricaturaux, ne mettant en avant que des exemples extrêmes, et donnant une vision négative des colonies de vacances.

C’est un secteur très innovant qui s’adapte à l’évolution du monde actuel. De nombreux organisateurs rivalisent d’inventivité avec des projets très originaux. Des adolescents s’impliquent dans la mise en œuvre de séjours solidaires. Les jeunes se connectent et se préparent à partir grâce aux réseaux sociaux, les parents suivent à distance l’itinérance de leurs adolescents, de nouvelles formes de lien social se créent. Et les enfants porteurs de handicap sont pleinement inclus dans des projets mixtes. La liste est infinie d’un secteur qui souffre encore d’une image désuète et parfois stéréotypée, alors qu’il s’agit d’un secteur en complète mutation dont l’impact social, éducatif et culturel est immense. Des centaines de milliers d’enfants découvrent  la montagne ou le bord de mer et des dizaines de milliers d’adolescents découvrent au réel ce qu’est la citoyenneté européenne. Leurs animateurs les aident à passer d’un pays à l’autre, ils utilisent avec bonheur une monnaie unique et comprennent que les langues étrangères font partie de leur présent et de leur avenir. Les équipes d’encadrement elles-mêmes grandissent et se révèlent dans un engagement pour le projet d’un groupe.

Les organisateurs membres de notre union s’engagent pour mieux communiquer sur nos points forts, faire connaître nos actions de relation aux familles et réaffirmer la qualité éducative de nos séjours au bénéfice de tous les enfants. Nos colonies de vacances sont un véritable lieu de réussite éducative et sociale, et nous allons continuer à les valoriser.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »