Unosel:Conseils pratiques pour réussir un séjour linguistique.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Comment faire le bon choix ? Avec ­­70 organismes adhérents et plus de 30 ans d’existence, l’Unosel est la plus importante fédération française d’organisations de séjours éducatifs linguistiques et d’écoles de langues. L’Unosel protège les consommateurs de ce type de séjours contre tout type d’abus et les aide à choisir le bon séjour ou stage en fonction de leurs attentes et de leur age.

Comment choisir sa formule de séjour ?

Tout d’abord, faire jouer la concurrence. Le client peut envoyer un mail à l’UNOSEL en décrivant ses attentes sur le contenu des cours, l’hébergement souhaité et en précisant la période choisie. En retour il reçoit une proposition détaillée de chaque organisme Unosel qui peut répondre. Ensuite, faire un premier tri, garder au maximum 3 propositions et discuter avec une conseillère Unosel. Il peut également demander ce conseil en amont pour bien expliciter son « appel d’offres ».

Quel organisateur choisir ?

Un organisme dont c’est le métier, un professionnel en conformité avec les lois françaises, qu’il s’agisse d’une association ou d’une société commerciale. Il s’agit d’un contrat qui engage les deux parties, le client a des devoirs, l’organisateur des obligations. Comme dans n’importe quel contrat, les conditions de vente sont écrites et il faut les lire avec beaucoup de rigueur. Chaque détail a son importance…Il faut lire toutes les lignes.

Ensuite préférer un organisateur qui dépend d’une fédération. A l’UNOSEL ,par exemple, tous les organisateurs de séjours ou stages linguistiques doivent répondre à une norme européenne et sont contrôlés ,pendant un séjour, sur le respect de cette norme par des auditeurs indépendants. De plus leurs brochures et sites ont été également contrôlés par un expert :

· Pour vérifier que les informations obligatoires des brochures et des sites soient conformes aux dispositions du code du Tourisme.

· Pour vérifier l’existence de conditions particulières de vente et si celles-ci ne sont pas contraires aux dispositions du code du Tourisme, du code de la consommation ou aux recommandations de la DGCCRF.

· Pour vérifier que les informations ou mentions liées à la Norme européenne soient présentes.

Pourquoi une norme de qualité ?

Les adhérents de l’Unosel respectent la norme européenne NF EN 14804 :2005, organisateurs de séjours ou stages linguistiques, éditée en octobre 2005.

La norme décrit le service et la prestation de service proposés par les organisateurs de séjours linguistiques, par cette transparence, elle facilite les relations client /fournisseur. Elle suit pas à pas toutes les étapes d’un séjour (pour les jeunes) ou d’un stage linguistique (pour les adultes), dans tous les pays et pour toutes les durées. En fait, cette norme est un cahier des charges très précis, basé sur une expertise de plus de 30 ans des professionnels et de l’UNOSEL. Ce cahier des charges est « une notice de montage » dans laquelle chaque élément correctement emboîté permet, au final, de construire un séjour solide et harmonieux.

Quel intérêt à acheter «français » ?

Un organisme français agréé par l’UNOSEL aura à la fois un rôle de « conseiller en éducation », un rôle de « voyagiste » et un rôle d’ « administrateur »… Ses interventions dépassent de loin le simple rôle d’intermédiaire. Il va étudier avec son client la meilleure formule de cours dans des écoles qu’il connaît parfaitement. Il peut au choix proposer des formules clés en mains ou laisser son client combiner différentes options pour composer lui même son séjour (transport, type d’hébergement, distance à parcourir pour suivre les cours…). Pour les plus jeunes, les quotas et les niveaux d’encadrement français seront respectés. En cas de litige, l’organisme français pèse de tout son poids, car le prestataire étranger risque de ne pas perdre uniquement un client mais tout un marché. Le prix proposé par l’agent en France, outre la prestation du fournisseur étranger, comprend tout le suivi et le contrôle que lui même et ses équipes ont mis en place pour que le séjour se passe bien : inspection des écoles, des familles, etc. Enfin, les informations fournies sont en français, facilement compréhensibles et sans subtilités linguistiques. Il en va de même pour les conditions et frais en cas de report ou d’annulation. En cas de litige au moment du paiement ou pendant le déroulement du séjour, les recours juridiques sont du domaine du Droit français, plus protecteur pour le consommateur de voyages. Ces organismes français et l’UNOSEL s’engagent sur la qualité humaine et linguistique de la prestation. La présence sur le terrain des représentants de l’organisme français, ses inspections, le feedback de ses clients sont vraiment garants d’un choix judicieux, éclairé, et sans mauvaises surprises.

Quelles sont les formules de séjours en fonction de l’age ?

Avant 15 ans, des séjours plus ludiques :

Conseils de base :

  • Bien cibler le projet : détente, immersion culturelle ou véritable approfondissement de la langue ?
  • Le jeune doit être d’accord pour partir :
    S’il est un peu réticent, il faut éviter de lui présenter le séjour comme une sanction à ses mauvaises notes, c’est une occasion pour lui de connaître une nouvelle expérience. Il faut le valoriser : il est capable de s’adapter, il est mûr, autonome, …
  • Les parents le prépare à cette découverte :
    Le pays qu’il découvre n’a pas la même culture, le préparer au nouveau mode de vie, politesse, repas, activités,… grâce à des livres ou des films.
  • Choisir un mode d’hébergement adapté :
    Si l’adolescent est timide ou que son niveau est vraiment faible mieux vaut l’envoyer en collège. En famille, il aura trop de mal à établir la communication. Dans un collège, il va retrouver des jeunes de toutes nationalités il aura moins peur d’entamer le dialogue. En rentrant en France il participera d’avantage au cours.

Typologie de séjours :

  • De 7 à 10 ans : la tranche d’âge de la découverte.
    Accueil en famille ou en collège. On acquiert la langue sous forme de jeux et d’histoires. Les après-midi sont consacrés à des activités ludiques et culturelles. Objectif : donner envie de poursuivre.
  • De 11 à 14 ans :
    Pour des jeunes ayant moins de 2 ans de pratique de la langue. Entre 15 jours et 3 semaines pour être profitable, ce type de séjour peut se faire en famille ou en collège avec cours et activités. La famille est à réserver aux plus sociables. Pour cet âge, on peut aussi choisir la formule “Summer camp“, colonie de vacances pour les jeunes du pays d’accueil avec beaucoup d’activités sportives avec ou sans cours de langue.
  • De 15 à 18 ans :
    Après un premier séjour, on peut envisager l’immersion en famille (sans cours) mais il faut maîtriser la langue et être autonome car le jeune risque d’être livré à lui-même, selon l’emploi du temps de la famille. Autrement prévoir cours et activités ; La formule “Campus” qui est une formule en “liberté surveillée” est plébiscitée par les plus grands.
    Dans cette tranche d’âge on peut inclure :
  • Le one to one : Un prof chez soi, un face à face qui privilégie les échanges informels. Des cours individuels pendant 4 à 6 heures par jour, adaptés au besoin de chacun.
  • Stages de connaissance de l’entreprise pour les élèves de seconde : Un petit job, des cours une immersion en famille.
  • Des stages de révision intensifs en petits groupes : pour passer un concours, un examen avec un objectif de performance, 25 à 30H de cours par semaine et des options possibles comme la conversation, l’actualité…
  • Les stages spécial prepa : Avec colles et devoir sur table comportant de vrais sujets d’épreuves.
  • Les séjours en université : Pour les plus âgés, en cours d’été « summer session », 6 semaines de cours avec les étudiants du pays dans de très nombreux domaines : cinéma, sociologie, marketing…mais il faut avoir un bon niveau en langue. En cours spéciaux, pour les étudiants étrangers, cours de langue, de civilisation, préparation à un examen en langues ou cycle préparatoire pour intégrer le cursus de l’université.

Pour les 18 ans et plus :

  • Jobs : 30 à 45 H de travail avec logement et argent de poche : pair et demi pair pour les jeunes filles (le demi pair permettant de suivre des cours en étant logé contre 4 H de travail) ; Et aussi des jobs en hôtellerie, restauration, commerce. Mais ce type de stage demande 3 mois minimum de disponibilité et souvent de 6 mois à un an.Sans oublier les Visas Vacances Travail.
  • Stages : Pour découvrir de l’intérieur le fonctionnement d’une entreprise étrangère. Ce type de formule est réservé à ceux qui ont un très bon niveau de langue et se trouvent déjà bien avancés dans une filière.

Enfin que les consommateurs n’hésitent pas à faire appel à l’Unosel, qui en toute impartialité (association loi de 1901) et en toute connaissance du marché (plus de 30 ans d’expérience) leur donnera les bonnes clés de décodage!

En savoir plus sur l’Unosel:

http://www.unosel.com/qui-sommes-nous.html

Contact Presse

Sylviane Halphen

Téléphone : 01 44 64 80 30

e-mail : info@unosel.com

www.unosel.org

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »